Retour sur La Flambée du pétrole : quelles conséquences pour Hénin-Carvin et Delta 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Retour sur La Flambée du pétrole : quelles conséquences pour Hénin-Carvin et Delta 3

Message  Admin le Jeu 18 Fév - 13:10







Flambée du pétrole : quelles conséquences pour Hénin-Carvin et Delta 3 ?

Le terminal Delta 3 ne bénéficie pas de l'augmentation des prix du pétrole. Au contraire.


Avec le prix du pétrole qui flambe, les entreprises et les particuliers de l'agglomération Hénin-Carvin tirent la langue. Seul le terminal de transports de Delta 3, la plate-forme multimodale de Dourges, pourrait espérer tirer des bénéfices de la situation. Ce n'est hélas pas encore le cas.

À la pompe, on a tous compris notre douleur depuis longtemps. Avec le prix du baril qui a dépassé le cap historique des 125 $, le plein d'essence commence furieusement à ressembler à un luxe. D'ailleurs, Vincent Van Den Torren, responsable carburant à Cora Courrières, a remarqué un changement dans les attitudes des consommateurs : « Les clients viennent de plus en plus souvent et ils évitent de faire le plein. C'est spectaculaire. Ça n'a pas de répercussion sur notre chiffre d'affaires parce qu'il y a l'augmentation des prix du carburant. Par contre, on observe une baisse de la consommation de carburant particulièrement sensible depuis de début de l'année. » La flambée des prix du pétrole ne se contente pas de toucher de plein fouet le porte-monnaie des ménages. Les entreprises du secteur dégustent elles aussi.



À Méricourt, les transports Bray ont été placés en redressement judiciaire. Et toutes les sociétés de l'agglomération ou presque semblent tirer la langue actuellement.
C'est en tout cas l'avis de Mohamed Mebtoul, président d'Hén'Industries, un club d'entreprises qui regroupe 54 sociétés du secteur : « On a fait un ratio avec les autres chefs d'entreprises et on en arrive à une augmentation des coûts de 14 %. Depuis janvier, avec les prix de l'essence et du fuel, on est tous touchés, quels que soient les secteurs d'activité. Bien sûr, ce sont les transporteurs routiers qui sont le plus touchés, mais dans le BTP aussi c'est dur. » La morosité concerne aussi des secteurs d'activité qui n'utilisent a priori pas beaucoup d'essence : « Les prix des câbles ont pris 17 % depuis le début de l'année. Parce que les produits plastiques sont fabriqués avec du pétrole et que les prix du métal augmentent aussi. » Contexte morose, on vous dit.
Seul le terminal de transports Delta 3 et ses trains qui roulent à l'électricité pourraient bénéficier d'un report d'activité des transporteurs préférant désormais le rail à la route. Malheureusement, il n'en est encore rien.
« On n'a pas encore eu de regain du fait de l'augmentation du prix du pétrole, indique Nelly Severac, directrice du terminal, par contre, je vois tout à fait clairement un impact significatif sur notre consommation en fuel qui a augmenté de 59,73 % au mois d'avril. Il faut tempérer, on a de nouveaux engins et donc des consommations supplémentaires, mais tout de même... » •



PIERRE-LAURENT FLAMEN
VDN

Source

Admin
Admin

Messages : 169
Date d'inscription : 30/11/2009
Localisation : Carvin

Voir le profil de l'utilisateur http://ltvfr-multimedias-tv.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum